Travailler et vivre à l’Ile Maurice

Si vous souhaitez vous installez de façon partielle ou permanente sur notre ile, un des moyens est d’investir dans un bien immobilier.

Pour plus de détails voir la section “Le conseil Smartvillas”. Les autres statuts sont les suivants.

1/ Touriste

Tout citoyen européen a le droit avec son passeport et sans visa particulier, de venir passer 3 mois consécutifs à l’île Maurice (il est meme possible de faire la demande d’une prorogation de 3 mois supplémentaires au bureau de l’immigration: Passport and Immigration Office, 9 et 11 Lislet Geoffroy Street à Port Louis – Tel : 210 93 12).
Vous pouvez revenir plusieurs fois par an avec ce statut à partir du moment ou vos séjours n’excèdent pas 3 mois et si vous restez moins de 6 moins sur une année sur l’Ile.

2/ Retraité

Le gouvernement mauricien par le biais de son EDB (Economic Board of Development: http://www.edbmauritius.org/work-and-live-in-mauritius/) a prévu un statut de resident mauricien pour ceux qui souhaitent venir plus de 3 mois par an.

Concernant les retraités, le plus adapté est le Statut de Résident Retraité octroyé pour 3 ans. Pour l’obtenir, il suffit de répondre à certains critères simples comme, avoir un compte bancaire dans une banque mauricienne, s’engager à faire rentrer sur le territoire par virement bancaire l’équivalent de 40 000 USD (30 000€) par an (la première année d’avance et en une seule fois), ne pas travailler et percevoir de salaire dans une entreprise mauricienne, et fournir une caution bancaire d’environ 2 000 €. Ce statut est renouvelable.

3/ Professionnel

Investisseur: l’activité commerciale doit générer un chiffre d’affaires annuel supérieur à 2 millions de roupies la première année et un cumul de 10 millions de roupies pour les 2 années suivantes. S’il existe, dans la même société, plus d’un investisseur sollicitant un permis de travail, les critères relatifs au chiffre d’affaires s’appliquent à chaque demandeur.

Salarié : le salaire mensuel de base doit être supérieur à 60 000 roupies, et preuve doit être faite que des profils mauriciens ne peuvent pas exercer la fonction. Pour le secteur ICT, un salaire supérieur à 30,000 roupies.

Entrepreneur : les revenus de l’activité commerciale doivent générer un chiffre d’affaires annuel supérieur à 600 000 roupies les 2 1ères années et 1,2 millions à partir de la 3ème année, avec un investissement initial de 35 000 USD ou l’équivalent en devises étrangères librement convertibles.

Les personnes dépendantes du détenteur d’un permis de travail peuvent également demander un permis de séjour.

N.B : à savoir que ces choix peuvent être remis en cause par vous si vous souhaitez voir votre situation évoluer (Statut de Professionnel, Statut d’Investisseur, Statut d’Entrepreneur), mais aussi par les services de l’immigration si vous ne respectez pas vos engagements.