DOUANE : que peut-on ramener et quels sont les produits strictement interdits à l’île Maurice ?

Publier le 5 avril 2019

L’île Maurice connaît certaines restrictions en ce qui concerne les produits autorisés. Certains produits sont autorisés dans des quantités limitées – et sans taxe – d’autres sont autorisés avec permis, et certains sont strictement interdits et peuvent entraîner des poursuites pénales.

Conformément à l’Article 131A du Code de Douane (Customs Act 1988), tout voyageur, qui se présente à l’entrée, en transit ou à la sortie de Maurice en possession de plus de 500,000 roupies en espèces, en instruments monétaires ou l’équivalent en devises étrangères, est tenu de faire une déclaration en douane.

Les produits autorisés en quantité limité sans permis spécifique :

– Tabac : 250g de cigarettes ou cigares ou tabac en sachet

Les quantités s’additionnent :

Spiritueux 1 litre ET  Vin ou bières 2 litres    OU    Spiritueux 2 litres    OU    Vin ou bières 4 litres

Les produits autorisés mais avec permis :

Les végétaux sont autorisés après obtention d’un permis d’importation, à demander auprès du Food and Agricultural Research & Extension Unit. L’exportation de canne à sucre, d’invertébrés et de micro-organismes reste strictement interdite.

Tout animal ou produits d’origine animale sont soumis à un permis d’importation. Si vous souhaitez faire venir votre animal de compagnie à Maurice, cela est tout à fait possible mais requiert des conditions strictes pour l’obtention du permis d’importation. Commencez la procédure au moins 2 mois avant votre arrivée à Maurice. Vous trouverez tous les renseignements sur Services vétérinaires

L’importation de certains produits pharmaceutiques est soumise à des restrictions. Par conséquent, en cas de possession de médicaments, il est recommandé de se munir d’une prescription médicale à titre justificatif.

Médicaments et autres produits interdits
Toutefois, il est important de savoir que, pour certains médicaments, comme le Di-antalvic, la prescription médicale est vaine car leur importation est strictement interdite, il en est de même pour les traitements de substitution aux drogues tels que la Methadone ou le Subutex, et est passible de plus de 20 ans d’emprisonnement. Plusieurs étrangers en ont déjà fait les frais.

Renseignez-vous auprès du Ministère de la Santé Ministry of Health.