Y a t-il des animaux dangereux à l’île Maurice ?

Publier le 4 avril 2019

Fort heureusement, il n’y aucun animal mortel à l’île Maurice. Quelques uns piquent, certains même très forts, mais si vous êtes en bonne santé, il n’y a pas de risque vital. Voici la liste des animaux qui piquent et ce qu’il faut faire en cas de piqûre.

Piqûres d’animaux marins : 1. Les oursins : Leurs piquants ne sont pas venimeux, mais peuvent néanmoins se sur-infecter entraînant un abcès. Il faut donc les extraire rapidement avec une pince à épiler ou un aspivenin, avant de désinfecter la plaie.

2. Les méduses :  Leur contact entraîne des lésions urticantes douloureuses mais rarement graves sauf chez les personnes allergiques. Il ne faut surtout pas se gratter mais rincer la plaie à l’eau de mer sans frotter, la recouvrir de sable, puis laisser sécher. Retirez ensuite le sable à l’aide d’un carton rigide pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau. Rincez à nouveau avant d’appliquer un antiseptique. Ne touchez jamais les méduses échouées sur la plage. Même mortes elles conservent leur pouvoir urticant.

3. Le poisson pierre / Laffe la boue : Le poisson pierre, appelé localement « Laffe la boue » possède un appareil venimeux constitué de 13 épines dorsales érectiles associées chacune à une paire de glandes à venins. Il se rencontre à faible profondeur au bord de l’eau, enfouis dans la vase, boue ou sable. Grâce à sa grande faculté de mimétisme, il est très difficile de le détecter. Son venin est thermolabile.

  • Signes cliniques :

Douleur atroce atteignant rapidement tout le membre, œdème avec marbrure ou cyanose dans la région atteinte avec une plaie bleutée ou noirâtre. Des signes généraux tels que nausées, vertiges, sueurs, détresse respiratoire, etc.

  • Conduite à tenir :

– Nettoyage immédiat de la plaie avec de l’eau de mer. – Enlever les épines saillantes car elles continuent de libérer le venin. – Utilisation d’une source de chaleur, Soit par immersion de la plaie dans de l’eau très chaude 45°C si supportable pour le patient pendant 30 minutes au moins (Attention aux brûlures !!). Testez la température de l’eau avant d’y mettre le membre de la victime car la victime ne sera pas forcement capable d’avoir une évaluation cohérente en raison de la douleur présente. Soit en exposant la piqûre à l’extrémité incandescente d’une cigarette, maintenue environ 5 à 10 mm de la peau. Cette exposition est de préférence discontinue, la cigarette est éloignée dès que la victime ressent une sensation de cuisson, puis ramenée dès que celle-ci s’estompe. Cette méthode expose moins aux risques de brûlures. Elle est également subjective à l’appréciation du patient. Son grand intérêt réside dans son utilisation rapide, des fumeurs se trouvant toujours à proximité, alors que l’accès à l’eau chaude nécessite souvent un certain délai. –    Appelez les urgences au 114 ( hôpital public donc gratuit ), ou 118 ( ambulance clinique Darné, payant ), ou 132 ( Welkin hospital si vous êtes dans le centre de l’île, payant ) ou emmenez la victime aux urgences. 4. Autres piqûres :

  • Les hyménoptères (guêpes, abeilles, frelons) :

Elles sont généralement plus douloureuses que dangereuses et la douleur initiale est suivie d’un gonflement. – Utiliser le plus rapidement possible un aspivenin ; – Ou appliquer sur la piqûre des glaçons enveloppés dans un tissu afin que le froid ne brûle pas la peau ; Si l’insecte vous a laissé son dard (seules les abeilles perdent leur aiguillon), retirez le délicatement (pour éviter de le casser) avec une pince à épiler ; Si la piqûre est localisée dans la bouche ou l’arrière-gorge, faîtes lui sucer un glaçon et emmenez-là immédiatement aux urgences car il y a un risque d’étouffement.

  •  La scolopendre ou cent pieds :

Les scolopendres ont un corps allongé et massif, qui porte sur la tête des antennes, des ocelles, des mandibules et de puissants crochets venimeux. Leur corps est terminé par une paire de pattes très allongée et plus ou moins fonctionnelle. Ils peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de long et sont de couleur brune.

  • Signes cliniques :

Douleur intense avec œdème autour de la piqûre. La scolopendre à Maurice n’est pas dangereuse sauf pour les personnes allergiques. On note parfois une fièvre quelques heures après.

  • Conduite à tenir :

Utiliser le plus rapidement possible un aspivenin ou appliquer des glaçons enveloppés dans un tissu afin que le froid ne brûle pas la peau, pour soulager la douleur ; Désinfecter la plaie et surélever le membre touché afin de limiter l’œdème ; En cas de piqûre chez un enfant, consultez immédiatement.